19/02/2008

15 prétendants à l'OMPI

La course à la succession de Kamil Idriss, secrétaire général de l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle, suscite des convoitises. Pas moins de 15 concurrents avaient déposé leur dossier à la date d'échéance du dépôt des candidatures le 13 février dernier.

Les candidats viennent de toutes les régions du monde (Mexique, Bangladesh, Kenya, Australie, Macédoine, Italie, Russie, Honduras, Philippines, Japon, etc.). Parmi les noms cités, on retrouve des figures connues à Genève, comme Philippe Petit, ancien ambassadeur de France, de même que le Brésilien José Graça Aranha ou l'Australien Francis Gurry, tous trois occupant des postes de direction à l'OMPI. Les autres candidats sont soit des diplomates ayant exercé des responsabilités auprès des instances onusiennes, soit des spécialistes des brevets dans leurs pays d'origine.

A ce stade, impossible de savoir qui va sortir du lot. Les débats sont très durs au sein des 83 membres du comité de coordination, entre pays du Sud qui n'ont pas digéré l'affront fait à l'un des leurs, et nombre de pays du Nord, qui souhaitent remettre de l'ordre dans une organisation agitée par les accusations de mauvaise gouvernance et les controverses.

Réponse à l'assemblée générale de fin septembre prochain.

10:02 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.