29/04/2008

Questions islamiques sur le HCR

Le camp islamique n'est pas dépourvu de questions pertinentes: à quoi servent les 90 personnes du service de recherche du Haut-Commissariat alors qu'ils délèguent presque entièrement les travaux d'enquête à des consultants extérieurs? Et pourquoi, sur les 150 nouveaux postes que vous avez créés, n'y a-t-il que 11% de fonctionnaires d'Asie et d'Afrique au lieu des 16% promis ? Demandent-ils à la Haut-Commissaire Louise Arbour.

Heureusement, leur camp n’est pas épargné par les divisions internes. Par exemple sur l’esclavage et la demande de compensations financières pour ce «crime contre l’humanité», qui risque d’être l’un des grands thèmes de Durban. Ou sur la présidence du Conseil des Droits de l’Homme qui doit être élue en juin prochain et doit en principe revenir à un Africain, l’ambassadeur d’Egypte (un dur) étant aux prises avec un modéré (l’ambassadeur du Sénégal). (GM)

Commentaires

La majorité sexuelle passeras bientôt, en Occident aussi, à 8 ans.
source: http://www.femina.ch
Numéro 17, 27.04.2008, page 10.

Yémen.

Divorce à 8 ans.

Noyoud, 8 ans, vient d'obtenir le divorce après avoir été mariée de force à un homme de 28 ans. ( pédophilie ? ).
Yémen, pays où la moitié ( 50% ) des fillettes sont ainsi traitées avant leur majorité.

Vive l'Islam !

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 30/04/2008

Flinguée dans « Le Monde » le 28 février 2008, Louise Arbour, la déléguée de l’ONU pour les Droits de l’Homme, est tombée une semaine plus tard.
Le peloton d’exécution, convoqué sous forme de pétition par la Licra (Ligue Internationale contre le racisme et l’antisémitisme).
Dans un très long texte où l’on évoque Goebbels, Ahmadinejad, Mein Kampf, Staline et Pol Pot, la magistrate canadienne Louise Arbour reçoit le coup de grâce :
« C’est en sa présence que le président Ahmadinejad a renouvelé son appel à la destruction d’Israël, pays membre de l’ONU, créé par cette dernière. Interrogée sur son silence, la haut-commissaire a justifié sa passivité par le respect de la loi iranienne, auquel, en tant que juriste, elle s’estimait tenue, et par souci de ne pas « offenser ses hôtes ». Charbonnier est maître chez soi… C’est le docteur Goebbels qui utilisait cet argument d’opportunité à la tribune de la Société des Nations en 1933… Les grand crimes politiques ont toujours eu besoin de mots pour se légitimer. »

La Canadienne a été souvent bousculée de tous côtés: en effet, les pays "du sud" lui reprochent de promouvoir une conception "occidentale" des libertés, en faisant passer les droits individuels avant les droits collectifs (droit au développement par exemple).
Mais la Heritage Foundation, par exemple, un think tank conservateur américain, lui reproche au contraire de trop mettre l’accent sur les droits économiques et sociaux…
Louise Arbour s’est aussi mis à dos les Etats-Unis en les accusant d’avoir miné la cause des droits de l’homme avec leur "lutte contre le terrorisme".

Par ailleurs, son apparition en Iran, en septembre 2007, à une réunion des non-alignés avec un voile sur la tête, ainsi que son appréciation de la charte arabe des droits de l’homme en janvier dernier lui ont valu des volées de bois vert.

La Haut Commissaire a assisté, le 3 septembre 2007, à une rencontre sur les droits humains à Téhéran rapportée par l’agence de presse officielle du gouvernement iranien IRNA. La rencontre était organisée par le Mouvement des non-alignés et portait sur les droits humains et la diversité culturelle.
Lors de sa visite à Téhéran, Mme Arbour a rencontré plusieurs militants des droits humains, notamment Shirin Ebadi, lauréate du prix Nobel de la paix, et les organisatrices d’une campagne pour les droits des femmes visant à recueillir un million de signatures contre les lois discriminatoires qui violent ces droits.

Dans ce dernier cas, l’aile conservatrice des médias canadiens, comme les milieux pro-israéliens, l’ont fustigée pour avoir salué l’avènement d’une charte arabe qui condamne le sionisme au même titre que le racisme.

La haut-commissaire de l’ONU aux droits de l’homme déclare que la charte n’est pas conforme à la résolution 46/86 de l’Assemblée générale.
Avec beaucoup de tact, elle s’abstient de porter un jugement de valeur sur la notion d’élimination du sionisme contenue dans ladite charte.
Le préambule de ladite charte et son paragraphe antisémite sont toujours présents sur le site du HCHR.

Les Gouvernements des Etats membres de la Ligue Arabe refusent toute forme de racisme et de sionisme, qui constituent deux formes d’atteinte aux droits de l’Homme et qui menacent la paix et la sécurité mondiales.

Voilà qui fait du sionisme, et ainsi de l’État d’Israël actuel, une chose apparentée au racisme, qui porte atteinte aux droits de l’homme et qui menace la paix et la sécurité mondiales aux yeux bienveillants du centre mondial des droits de l’homme.
Qui dit mieux?

http://victordumitrescu.blog.tdg.ch/archive/2008/06/09/fin-du-totalitarisme-feministe-de-louise-arbour.html

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 10/06/2008

Les commentaires sont fermés.