05/06/2008

Guantanamo sert de cache sexe

Clive Stafford Smith, fondateur de l’ONG Reprieve, qui regroupe avocats et défenseurs des condamnés à morts et détenus illégaux, était récemment à Genève pour dénoncer le scandale de Guantanamo.


Il a rappelé que la première victime de la guerre contre le terrorisme imposée par l’Administration Bush après le 11 Septembre est le droit, tellement les entorses à la loi sont nombreuses (absences de procès, accusations tronquées, détention de mineurs…) Et laissé entendre que les Etats-Unis avaient tout intérêt à garder Guantanamo pour mieux focaliser l’attention des médias et de l’opinion publique mondiale sur les 265 personnes qui y sont détenues, de peur que celle-ci ne s’intéresse aux 27 000 prisonniers secrets en Irak, en Pologne, en Roumanie, à Djibouti, à Diego Garcia...

12:21 Publié dans Droits de l'homme, La chronique de Guy Mettan | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

On peut aussi se rappeller des "va-t-en guerre" au sein de nos parti de droites à l'époque ou ça flairait l'arnaque à plein nez pour les armes de destructions massives peut avant l'invasion de l'irak... tiens ? Ces même personnes (Bonjour Pierre Weiss!), on ne les entends plus trop sur le sujet des droits de l'homme, des dictateurs, touuussssaaah !

Écrit par : Dji | 05/06/2008

Mais detrompez vous Dji,

Il ne faut pas être gauchiste pour ça:

Personnelemnt je trouve Guantanamo scandaleusement contre l'esprit de la constitution des USA. Je penses eguaelement que la guerre en Irak est totalement inutile et uniquement orientée dans l'interêt du complexe militaro-industruiel principal detenteur du pouvoir lobyiste aux états-unis.

AF

Écrit par : Alain Fernal | 05/06/2008

Les commentaires sont fermés.