10/06/2008

500 millions pour la Genève internationale

Le 3 juin a été l'occasion pour Mark Muller, président de la Fondation des immeubles pour les organisations internationales (FIPOI), l'ambassadeur Blaise Godet, chef de la Misison siuisse et vice-président de la FIPOI, et François Reinhard, directeur, de faire le point sur les projets immobiliers de la Genève internationale.

200 millions ont été investis entre 2002 et 2007 (ONU-SIDA, Union Interparlementaire, UIT) et plus de 500 millions sont prévus dans la prochaine décennie: 130 millions (dont 70 viennent d'être votés par le Parlement fédéral) pour rénover le siège de l'OMC, 30 millions pour la nouvelle halle logistique du CICR, 13,5 millions pour agrandir le CERN et 20 millions pour l'extension du siège du WWF à Gland. La future Maison de la Paix destinée à accueillir les missions diplomatiques à l'avenue de France est devisée à 60 millions.

A cela s'ajoutent les investissements financés par les organisations elles-mêmes, soit l'extension de l'OMPI (150 millions) dont les travaux viennent de reprendre le long de la route de Ferney, après cinq ans d'arrêt. Le CICR prévoit d'agrandir son siège pour 30 millions supplémentaires, tandis que la remise à niveau des sièges du BIT, de l'OMS, de l'UIT et de l'ONUG est estimée à 650 millions.

Dès 2012, une nouvelle série de travaux devrait commencer, dont la réalisation d'un campus santé centré sur l'OMS, ONU-SIDA et le Fonds mondial pour la santé (200 milllions) et la réalisation de la première tour du Jardin des Nations destinée à accueillir les représentants des ONG (27,5 millions).

Enfin, plus modestement, on peut mentionner la rénovation des bâtiments de la Pastorale (Centre d'accueil, Club suisse de la presse, Mandat international et Fondation pour Genève) avec la création d'une salle de conférences entièrement souterraine de 140 places pour accueillir les conférences de presse et les réunions d'ONG, pour quelque 6 millions. La première phase des travaux devrait commencer en septembre.

En 2015, la Genève internationale, qui est resté figée depuis dix ans, aura donc changé de visage.

 

09:25 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

Commentaires

Dans ce domaine on peut considerer deux moments: d'un cote un nouveau visage de Geneve et d'autre cote de grands investissements pour changer ce visage. Oui ca sera une ville internationale, mais toutes ces chiffres ne seront-ils pas necessaires pour la prevention de tous ces probleme comme par exemple le SIDA?

Écrit par : Quinton | 08/09/2008

Moi, je crois que Genève a tout intérêt à investir dans les organismes internationaux. Genève reçois des salaires des internationaux, des délégués qui viennent y consulter, des conférences qui sont organisées et du prestige que tout un bon accueil souscite, une fortune énorme par année. Les prix des appartements les loyers payés par ces fontionnaires dont les soldes sont des divises pures, méritent un minimum d'investissement et il me semble qu'une grande partie de la population ne se rend pas compte de cette réalité. Je suis bien informé pour le savoir, mais l'Autriche offre des conditions bien plus aventageuses aux organismes internationaux qu'elle accueille et pourtant, pour une question d'inertie et de manque d'initiative, ces organizations ne se délocalisent pas à Genève. Mais c'est une question de temps et de capacité de décision. Les délocalizations risquent de se produire d'un moment à l'autre.

Écrit par : Hudson | 09/09/2008

Merci pour votre article. Je m'irteresse beaucoup a ce sujet. Je pense que cette information peut etre utile pour moi. Si vous avez encore queque chose, ecrivez-vous.

Écrit par : Quintin | 19/09/2008

Les commentaires sont fermés.