30/11/2011

Les élections en RDC du 28 novembre: des Congolais de l'étranger s'expriment

Le 25 novembre 201, le Club de la presse a reçu pour une conférence de presse MM. Salomon Baravuga, délégué de la Fédération des Congolais de l'étranger (FCE). Pascal Bilenga. Représentant de l'Union pour la Démocratie et le Progrès social (UDPS) en Suisse, Gilbert Mwako, membre du Bureau de représentation du Mouvement de Libération du Congo (MLC) en Suisse, Rémy Luvumbu, délégué du Conseil National des Congolais Acquis au Changement en Suisse sur le thème: "Les élections en RDC: quels enjeux et perspectives propices à l'épanouissement du peuple congolais, de la diaspora et au développement du pays ?"



Les élections en RDC du 28 novembre: des Congolais de l’étranger s’expriment

A trois jours des élections présidentielle et législatives en RDC, des Congolais de l’étranger veulent se faire entendre.

 

En premier lieu, par la voix de M. Salomon Baravuga, délégué de la Fédération des Congolais de l’Etranger (FCE), ils déplorent d’avoir été déchus de leur nationalité et donc du droit de vote parce qu’ils ont quitté le pays pour des raisons politiques, et demandent une modification constitutionnelle qui les rétablissent dans ces droits. Ils souhaitent aussi que se crée une collaboration entre la société civile et la diaspora.

Dans leur majorité, ils soutiennent la candidature du principal opposant à Joseph Kabila, président depuis dix ans et à nouveau candidat, Etienne Tshisekedi, le leader de l’UDPS (l’Union pour la Démocratie et le Progrès social).

Etienne Tshisekedi a été le premier ministre de Mobutu dans les années 70. Dans les années 80, il a rompu avec le pouvoir et passé une décennie dans l’ombre, puis il a pris la tête des démocrates. Depuis, malgré une véritable popularité en RDC, à chaque scrutin, il a perdu. A la dernière présidentielle, en 2006, il a été devancé par Jean-Pierre Bemba, qui a obtenu 42% des voix. M. Gilbert Mwako, membre du Bureau de Représentation du Mouvement de Libération du Congo (MLC), présidé par Jean-Pierre Bemba, regrette que celui-ci n’ait pu présenter sa candidature. Il est actuellement jugé à la Cour pénale internationale de La Haye pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité qu’auraient commis ses troupes en République centrafricaine, entre 2002 et 2003.

L’opposition aurait une chance de gagner ces élections si elle était unie, d’autant qu’une révision constitutionnelle a fait passer l’élection présidentielle de deux à un seul tour. Aussi les soutiens d’Etienne Tshisekedi déplorent-ils que Jean-Pierre Bemba n’ait pas donné la consigne de voter pour leur leader. Pour M. Gilbert Mwako, les électeurs sont des adultes. Ils n’ont pas besoin qu’on leur indique comment voter.

En dehors de ce différend, ils sont unanimes pour réclamer la fin de la corruption – la RDC est classée 164ème sur 187 pays par l’Indice de perception de la corruption de Transparency International 2010 -, la garantie de la sécurité, un développement de ce pays, dont le sous-sol regorge de minerais, qui lui permette de sortir de l’extrême pauvreté dans laquelle il est plongé et d’attirer à nouveau les touristes. Il prônent des « relations bilatérales et équitables et un même traitement pour les pays investisseurs », déclare M. Rémy Luvumbu, délégué du Conseil National des Congolais Acquis au Changement en Suisse, mais avec une préférence pour les pays européens car, dit-il, « au lieu d’employer des locaux, la Chine a recours à sa propre main-d’œuvre, des repris de justice qu’elle exporte ».

A travers M. Lubuyaki, lui aussi délégué du Conseil National des Congolais Acquis au Changement en Suisse, ils exhortent leurs dirigeants à faire appel à l’expertise des Congolais de l’étranger qui dans leur majorité, comme eux-mêmes, sont titulaires de diplômes universitaires. Leur apport dans le pilotage de projets dans les domaines de l’énergie, de la sécurité ou de la mobilité, par exemple, serait d’une grande utilité.

 

12:09 Publié dans Afrique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rdc, élections, congolais de l'étranger | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.