28/03/2012

Semaine d'actions contre le racisme

Le 20 mars 2012, Le Club suisse de la presse accueillait Isabel Rochat, conseillère d'Etat, Martine Brunschwig Graf, présidente de la Commission fédérale contre le racisme, Philippe Leuba, conseiller d'Etat vaudois, Oscar Tosato, conseiller municipal de la ville de Lausanne, vice-président de l'Initiative des villes suisses, Thomas Facchinetti, président de la Conférence latine des délégués à l'intégration et à la prévention du racisme (CLDI), Gabriella Amarelle, déléguée à l'intégration et à la prévention du racisme de la ville de Lausanne, pour le lancement de la "Semaine d'actions contre le racisme".


"La diversité, une valeur suisse ?" Ainsi s'intitule la campagne de sensibilisation d'une semaine qu'organisent ensemble, pour la première fois, tous les cantons romands et le Tessin, et qui débutera demain, 21 mars, date de la Journée internationale contre le racisme.

"Ce slogan rappelle que la prévention contre le racisme et la promotion de la diversité sont les piliers de nos sociétés démocratiques", a dit Isabel Rochat . "A Genève, nous vivons en harmonie, avec une population qui compte près de 40% d'étrangers. Dans des situations tendues comme celle d'aujourd'hui, qui sont favorables à une récupération populiste, nous devons réaffirmer notre oui à la diversité", a-t-elle ajouté. Oscar Tosato, conseiller municipal de la ville de Lausanne a prolongé ce propos en s'associant à "tous ceux qui, partout dans le monde, sont bouleversés par la tuerie perpétrée hier dans l'école juive de Toulouse" et insisté sur la peur qui, "du fait du brassage ethnique et culturel de plus en plus grand, encourage le développement d'idéologies et de pratiques discriminatoires." "Le drame de Toulouse montre que ces actions sont plus que nécessaires aujourd'hui", a renchéri le conseiller d'Etat vaudois Philippe Leuba.

La première "Semaine contre le racisme" a eu lieu en mars 2000 au Québec. D'année en année, elle a suscité un intérêt plus large. En 2006, le canton de Genève s'est associé pour la première fois à cet événement et les discussions menées depuis deux ans au sein de la Conférence latine des délégué-e-s à l'intégration(CLDI) a abouti à l'implication générale d'aujourd'hui.

La campagne se décline en affiches, cartes postales et sets de table pour les restaurants ou cantines scolaires, qui montrent des groupes de personnes d'origines diverses, en harmonie, prises dans quatre situations quotidiennes: l'école, le monde du travail, le logement, le sport. Fera-t-elle le poids par rapport à celles, haineuses, de certains partis ? Pour Martine Brunschwig Graf, présidente de la Commission fédérale contre le racisme, il est contre-productif de montrer qui que ce soit du doigt. Aucun parti ni même aucun individu n'est exempt de préjugés. C'est sur leur éradication que doivent porter les efforts.

De nombreuses activités sont aussi proposées par des associations: expositions, films, repas interculturels…Toutes les informations les concernant sont disponibles sur le site internet intercantonal www.semainecontreleracisme.ch. Ou rendez-vous sur leurs page Facebook ou compte Twitter.

Le 21 mars 2012

Commentaires

bien des fumeurs apprécieront qu'il est anti démocratique de montrer qui que ce soit du doigt,comme quoi! mais quand on sait que cet interdit vient droit des USA ayant non sans avoir transité par l'UE avant de se déverser comme une vague sur la tête de gens travailleurs ,bons vivant,généreux qui ont aidé beaucoup de réfugiés à s'intégrer dans notre pays,dieu que la soupe à la grimace ressemble plutot à un potage de purin
.Car comment voulez vous qu'il n'y ait point de racisme en suisse alors qu'il y a entre helvètes une mise au banc des accusés de tous les maux et un exil forcé à fumer dehors et ce par des températures de quelques degrés frolant parfois le zéro,c'est vraiment la preuve d'une très grave intolérance ,et ensuite on va demander d'être tolérant à des gens qui ont fait preuve d'une générosité sans pareil depuis la fin de la guerre,y'a tout de même un truc qui tourne pas rond dans le bidule! je prends l'exemple de la fumée,on pourrait prendre aussi celui des personnes âgées et il y en aurait d'autres

Écrit par : lovsmeralda | 28/03/2012

Les commentaires sont fermés.