08/06/2012

Prix 2012 de la Presse Emblème Campagne à des journalistes syriens

Le 4 juin 2012, le Club suisse de la presse recevait Hedayat Abdelnabi, présidente de la PEC, Blaise Lempen, secrétaire général de la PEC et le Dr Tawfik Chamaa, président des Démocrates syriens en Suisse, pour une conférence sur le thème : "Syrie: la répression bat son plein"


Le prix 2012 pour la protection des journalistes de la PEC a été décerné lundi à Genève aux "militants syriens qui informent le monde extérieur des violences dans leur pays. Ils ont été récompensés pour leur courage et leur persévérance, qui leur ont permis de contourner la censure des autorités au risque de leur vie, de l'emprisonnement ou/et de la torture".

La Presse Emblème Campagne décerne chaque année, depuis 2009, un prix pour la protection des journalistes, qui récompense une organisation ou un individu pour son travail en faveur de la liberté de la presse.

"Cette année, a déclaré son secrétaire général, Blaise Lempen, la gravité de la répression visant les médias en Syrie s'est imposée au comité de la PEC. Au moins 15 journalistes ont été tués depuis janvier. Si l'on compte aussi les blogueurs et les "citoyens journalistes", le bilan avoisine les 35 tués depuis le début des violences, en mars 2011. La PEC voulait récompenser en particulier le Centre pour les médias et la liberté d'expression dirigé, à Damas, par Mazen Darwich. Mais il a été attaqué et fermé le 16 février par les autorités syriennes, et leurs dirigeants, en prison depuis le 17 février, n'ont pu venir à Genève." Le président des Démocrates syriens en Suisse, le Dr Tawfik Chamaa, président des Démocrates syriens en Suisse, a accepté de les représenter.

"Les martyres jonchent les rues. Les cadavres des femmes et des enfants sont encore ensevelis sous les décombres des villes écrasées par les bombes et les disparus dans les charniers secrets (…).Le deux poids, deux mesures restera dans les mémoires des générations à venir: le pétrole libyen avait mobilisé le monde entier. La dignité et le courage des Syriens l'ont tétanisé", a déclaré le médecin syrien exilé en Suisse, qui espère une intervention étrangère rapide.

Irène Lichtenstein

6 juin 2012

(cf vidéo de l'intégralité de la conférence de presse sur le site du Club suisse de la presse: www.pressclub.ch)

Les commentaires sont fermés.