27/02/2013

Les privés au secours du Palais des Nations

 

Rénover le Palais des Nations grâce à un partenariat public-privé ? On sait que la restauration des bâtiments de l’ONU à Genève est l’une des priorités de l’organisation. Mais comment financer les 618 millions de dollars de l’opération ? A New York – expérience faite avec le siège de l’ONU – on craint les surcoûts de travaux et les coûts additionnels d’exploitation. Mais la surprise pourrait venir du privé, avec la proposition faite à Clemens Adams, le Numéro 2 de l’UNOG responsable des infrastructures. Début février le groupe d’experts de la CEE-ONU chargé des PPP a en effet ouvert une brèche en suggérant de s’inspirer du premier grand PPP de Suisse, le projet de centre administratif et carcéral de Burgdorf, lancé en avril 2012 et devisé à 150 millions de francs. Un PPP a l’avantage d’engager le concessionnaire privé, au moment de la signature du contrat, à souscrire à un prix final qui plafonne les coûts. A noter qu’à Berne, le projet de Burgdorf est piloté par des socialistes, la directrice Doris Halder rapportant à la Conseillère d'Etat Barbara Egger-Jenzer.

 

 

****

 

→Les femmes au pouvoir ! La quarantaine d’ambassadrices accréditées à Genève (36 missions diplomatiques sur 174 sont dirigées par des femmes et certains pays comme les Etats-Unis en ont plusieurs) ont créé un club autour du slogan «Le pouvoir des femmes au pouvoir» et organisent demain une rencontre publique sur ce thème en marge du segment de haut niveau du Conseil des Droits de l’Homme. Parmi les oratrices, le Prix Nobel de la Paix yéménite Tawakkol Karman et la ministre tunisienne des femmes et de la famille Sihem Badi.

 


 

Le Sommet de Genève pour les droits de l’Homme et la démocratie a eu lieu mardi dernier au centre de conférences de Varembé en présence d’un public nombreux et attentif. Une douzaine de défenseurs des droits humains en provenance de tous les continents ont pu s’y exprimer. Les dissidents nord-coréens Dong-Hyuk Shin et  Chol-Hwan  Kang ont créé la vedette. Un panel lié à la liberté d’expression réunissait aussi le blogger marocain athée Kacem El Ghazzali, l’époux de l’une des Pussy Riots russes et le journaliste kazakh Lukpan Akhmedyarov.

 

 

****

 

 

 

→La crise frappe particulièrement les compagnies aériennes et leur personnel. Sans influence sur le prix du kérosène et le coût des avions, elles n’ont pas d’autre choix que d’économiser sur le personnel. Les pilotes sont ainsi priés de porter les valises et de nettoyer les toilettes… Le BIT s’est attaqué au problème et a créé un forum de dialogue chargé d’examiner les effets de la crise sur l’aviation civile. Sachant que le nombre de passagers devrait doubler d’ici 2030 en passant de 2,7 milliards à 5,9 milliards de passagers par an et que le personnel devrait augmenter seulement de 50%, les tensions ne vont pas diminuer…

 

 

 

****

 

 

 

→Encore un mot pour annoncer que les économies ne concernent pas seulement l’aviation civile mais toutes les Nations Unies. Le budget 2014-2015 de l’ONU a prévu des coupes linéaires de 5% dans tous les secteurs. La cure d’austérité frappera donc aussi les 3000 employés du siège genevois.

09:31 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.