18/04/2013

Nombre record de réfugiés

 

N’oublions pas la Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale, qui a eu lieu le 21 mars. A cette occasion, l'Office de la Haute-Commissaire aux droits de l'homme a organisé une table ronde sur le racisme dans le sport qui a tenu ses promesses. Boateng, le fameux joueur de l’AC Milan qui avait fait sensation en quittant un match après des insultes racistes, a parlé avec éloquence de sa colère et de ses responsabilités de jeune père qui ne voulait pas que son fils grandisse dans un monde raciste. L'ancien capitaine de l'équipe de France Patrick Vieira a aussi insisté sur l'importance d'éduquer les jeunes et de débarrasser le football du racisme. La FIFA et l'UEFA, accusées par certains de ne pas avoir sanctionné suffisamment les abus, ont répondu qu'elles pratiquaient désormais une "tolérance zéro" vis à vis du racisme.

Le 4 avril fut la Journée internationale pour la sensibilisation au problème des mines et l’assistance à la lutte anti-mines. Outre les nombreuses fondations privées largement soutenues par la Suisse comme le Centre international de déminage humanitaire, signalons le travail du Service de la lutte anti-mines des Nations Unies (UNMAS). Cet organisme est actif dans de nombreux pays, dont l'Afghanistan, l'un des pays les plus minés du monde. Au cours des deux dernières années, 42 civils ont été tués ou blessés en moyenne chaque mois par les mines dans ce pays, principalement des garçons âgés de moins de 18 ans. Mais on progresse et le pays pourrait être débarrassé de toutes ses mines dans dix ans.

 

 

Terminons enfin avec le rapport annuel du HCR, qui vient de sortir et fait état d'une forte augmentation du nombre de demandeurs d'asile l’an dernier, en provenance des « vieux » conflits (Afghanistan et Somalie) mais aussi des plus récents (Syrie). L'Europe a enregistré le nombre le plus important de demandes d'asile en 2012 avec 355 500 requêtes dans 38 pays. Un chiffre jamais atteint depuis dix ans.


09:50 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

15/04/2013

L’eau, un destin pour Genève

 Le 22 mars a eu lieu la journée mondiale dédiée à l’eau. 2013 ayant été proclamée Année internationale de la coopération dans le domaine de l’eau, l’accent a été mis cette année sur les partenariats aux niveaux local, national et transfrontalier. La Convention sur l’eau de la CEE-ONU, en vigueur depuis plus de 20 ans, a été remise à jour et élargie aux pays non européens, à l’initiative du Tadjiskistan. La Convention adopte une approche holistique, basée sur le fait que les ressources en eau jouent un rôle essentiel pour les écosystèmes, les sociétés et les économies. 38 pays de la CEE-ONU et l’Union européenne participent à la Convention.

Pourquoi évoquer cette Journée si institutionnelle? Parce que l’eau est considérée par les experts comme l’un des grands enjeux du XXIe siècle. De publique et gratuite, elle devient privée et commercialisée sous l’influence des multinationales, et d’abondante, elle devient une ressource rare. Or la Suisse et la Genève internationale, qui ont raté le train de l’environnement, auraient tout intérêt à se profiler dans le domaine de l’eau avant que d’autres villes internationales s’y intéressent.

 

****

 

Juste avant, le 20 mars, a eu lieu la Journée mondiale de la santé orale. Une de plus, direz-vous ! Vous aurez raison. Sauf que celle-ci, malgré sa modestie apparente, mérite l’attention. La Fédération dentaire mondiale a en effet saisi l’occasion de rappeler que 90% de l’humanité souffre à un moment ou à un autre d’une maladie de la bouche dans sa vie (carie, gingivite ou cancer) et que 60% de la population mondiale seulement a accès à des soins alors que les maladies dentaires, outre leurs effets socialement discriminants, sont à l’origine d’une centaine de maladies. Et de souligner que l’hygiène dentaire et la prévention sont très faciles et peu coûteuses… Mais encore faut-il le savoir et investir dans un domaine qui a l’inconvénient d’être peu spectaculaire et moins glamour que la chirurgie ou la cardiologie…

 

09:50 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook