29/04/2008

Sommavia coulé dans le bronze du BIT

Si on se bouscule autour du siège de Kamil Idriss, le patron de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle, on semble  en revanche se désintéresser complètement de celui de Juan Somavia à la tête du Bureau International du Travail (BIT). Quinze prétendants d’un côté, aucun de l’autre.

Il est vrai que l’affable barbu chilien est candidat à sa propre succession et souhaite rempiler pour un troisième quinquennat que personne n’ose lui contester. En dix ans de présence à Genève, l’ancien président du Sommet de Copenhague a admirablement su se couler dans le moule onusien et gérer en douceur un domaine qui offre peu de prises à la cupidité en ces temps de globalisation et de restructuration permanente de la main d’oeuvre productive. (GM)

28/04/2008

En ordre de marche pour Durban

La guerre de religion a commencé au Conseil des droits de l'Homme et chaque camp fourbit ses armes en vue de la prochaine session de juin et, surtout, de la conférence contre le racisme de Durban en 2009, dont la première réunion préparatoire s'est ouverte à Genève. [La première conférence en eu lieu en 2001 également à Durban]

Première bataille: la diffusion sur internet des examens périodiques universels, dont le camp islamo-africain, emmené par le Pakistan, l'Egypte et l'Algérie, ne voulait pas entendre parler. Grâce à la ferme résolution du président du Conseil Doru Costea, un compromis a été trouvé: les examens sont diffusés par webcast mais à la condition que les prepcoms de Durban le soient aussi.

Le match Asie-Afrique contre Israël-Etats-Unis-Canada et autres Européens se jouera donc à guichets ouverts. (GM)

08:59 Publié dans Droits de l'homme, La chronique de Guy Mettan | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook