01/02/2012

L’ONU et l’image de Davos

La semaine dernière, tout ce qui compte dans le monde s’est donc retrouvé à Davos pour redorer le blason du capitalisme, passablement terni depuis 2008, et, du même coup, pour redonner du lustre au Forum, qui en est son porte-voix. Dans cette opération de sauvetage, les représentants de l’ONU, des institutions multilatérales et de la société civile étaient donc très présents, à commencer par Ban Ki-moon, le secrétaire général, les patronnes de l’OMS et du PNUD, etc. D’ailleurs, l’ex-cheffe du Programme alimentaire mondial, Josette Sheeran, n’a-t-elle pas été nommée directrice adjointe du World Economic Forum ? Seul petit problème : pour relancer le libéralisme économique et faute d’accord sur le Doha Round, les leaders ont décrété la mort du multilatéralisme et la renaissance de l’approche bilatérale, c'est-à-dire du chacun pour soi…

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

10:03 Publié dans La chronique de Guy Mettan | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

16/09/2008

Nouvelles têtes à Genève

Cet automne est une saison des changements à la tête des organisations internationales. Début septembre, c’était le Bureau genevois du Programme alimentaire mondial qui recevait son nouveau patron, le Français Charles Vincent, et le Haut-Commissariat aux Droits de l’Homme qui accueillait sa nouvelle cheffe, la Sud-africaine Navi Pillay. Laquelle aura juste eu le temps de déballer ses cartons avant de subir sa première épreuve du feu devant le Conseil lundi dernier.

 

On a déjà dit que Dante Martinelli dirigera la Mission suisse dès novembre. La saga de la succession à l’OMPI devrait enfin connaître son épilogue avec la confirmation du candidat désigné, l’Australien Francis Gurry, au grand dam de son challenger évincé, le Brésilien José Graça Aranha, qui n’a pas dit son dernier mot. A la CNUCED, Supachai Panitchpakdi aimerait bien que le roi de Thailande se souvienne de lui pour résoudre la crise gouvernementale dans son pays. De son côté, le directeur du BIT souhaite au contraire vivement être réélu pour un troisième mandat. Quant au successeur d’Adolf Ogi au poste de conseiller spécial de l’ONU pour le sport et le développement, Wilfried Lemke, il mouille son maillot puisqu’il vient de courir à la Nike + Human Race de Munich pour lever des fonds en faveur du HCR.

 

Et c’est aussi lors du conseil d’administration d’octobre que doit se préparer la succession du Dr. Peter Piot, le directeur d’ONU-Sida, qui quittera ses fonctions en 2009. ONU-Sida est devenu une agence importante et courtisée. Un candidat au profil intéressant est sur les rangs, le Malien Michel Sidibe. Ancien directeur de l’Unicef au Rwanda et en Ouganda, bon connaisseur de l’Afrique qui est de loin le continent le plus touché par la maladie, bon communicateur et pas trop technocrate, Sidibe avait manqué de peu la direction du Fonds mondial pour la santé et pourrait donc se rattraper. A moins que les bailleurs de fonds n’imposent l’un des leurs…

 

 

Enfin, le Groupe intergouvernemental d'experts sur le climat (GIEC) a réélu président l'Indien Rajendra Pachauri lors de sa 29e session à Genève. Ce réseau d'un millier de scientifiques, récompensé l'an dernier par le Prix Nobel de la Paix avec Al Gore, vient de fêter ses 20 ans. La Suisse aurait bien aimé proposer le professeur Thomas Stocker, de l'Université de Zurich, comme co-président. Mais ce dernier devra se contenter de co-présider le groupe de travail sur les aspects scientifiques avec un Chinois. Une consolation prestigieuse quand même.

 

 

 

 

09:30 Publié dans La chronique de Guy Mettan | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

10/07/2008

Un Godet plein d'humour

Godet Blaise onu.gifEn novembre prochain, la mission permanente de Suisse à Genève va perdre son patron, Blaise Godet. On regrettera cet ambassadeur à la fois très présent et plein d’humour. Le bruit court que ce serait les Chinois qui pourraient en profiter, s’ils le veulent bien. Son successeur désigné viendra en tout cas de Pékin, puisqu’il s’agit de l’ambassadeur Dante Martinelli, qui est également un poids lourd du DFAE.

08:12 Publié dans Genève, La chronique de Guy Mettan | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

09/07/2008

Une chaude rentrée diplo

ban_kimoonjj001.jpgLa rentrée diplomatique de septembre sera chaude. Fin août, M. Ban Ki-moon amènera le Bureau exécutif de l’ONU, qui regroupe tous les patrons des grandes agences, en retraite à Turin. Puis il reviendra à Genève le 31 avec Pascal Couchepin pour ouvrir les travaux du GIEC, le fameux groupe de travail sur les changements climatiques, coprésidé par les deux Prix Nobel Pachauri et Gore. Dans la foulée, l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle devrait désigner son nouveau patron et mettre fin à la lutte sanglante qui oppose le candidat désigné australien à son challenger évincé brésilien.

Lire la suite

08/07/2008

Coupable de savoir le grec!

moeller danois onu.jpgS’il avait su, le Danois Michael Moeller n’aurait jamais appris la langue des descendants de Platon. Cet ancien proche collaborateur de Kofi Annan était le représentant spécial des Nations Unies pour Chypre. Il y dirigeait les forces de maintien de la paix. Mais voilà, comme il parle au moins cinq langues, dont le grec, il n’a jamais été bien accepté par la partie turque. A tel point que le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a été contraint de s’en séparer. On espère que son sacrifice décidera enfin les Turcs à débloquer le règlement de la question cypriote et que M. Moeller trouvera, à Genève ou ailleurs, un emploi digne de ses talents.

 

08:09 Publié dans Culture, Genève, La chronique de Guy Mettan | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

07/07/2008

Un milliard pour rénover le Palais

palais des nations.jpgLe Comité consultatif pour les questions administratives et budgétaires des Nations Unies s’est réuni à Genève la semaine dernière. Ses quinze membres donnent le ton en matière de dépenses de l’ONU et c’est peu dire qu’ils parlent d’or. Or, le Comité a été stupéfait de constater l’état de vétusté du Palais des Nations lors de la visite des lieux conduite par le directeur général Sergei Ordhzonikidze. Il a donc décidé d’inscrire sa rénovation au programme d’investissement onusien. Coût estimé des travaux: un milliard de dollars. Le bâtiment, inauguré à la fin des années 1930, compte 1860 fenêtres à isoler, 100 km de câbles électriques à remplacer et 40 km de tuyauteries plus ou moins défectueuses. Une paille à côté de la rénovation du siège des Nations Unies à New York, qui coûtera deux fois plus cher bien qu’étant beaucoup plus jeune…

05/06/2008

Guantanamo sert de cache sexe

Clive Stafford Smith, fondateur de l’ONG Reprieve, qui regroupe avocats et défenseurs des condamnés à morts et détenus illégaux, était récemment à Genève pour dénoncer le scandale de Guantanamo.

Lire la suite

12:21 Publié dans Droits de l'homme, La chronique de Guy Mettan | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

04/06/2008

Dan Brown s’est trompé de cible

Ce n’est pas au CERN qu’il aurait dû situer l’action de son roman Anges & Démons (dont le film doit être tourné ces prochains mois, mais pas à Genève, a confirmé le directeur du CERN Robert Aymard. Le CERN, qui va mettre en route son LHC cet été a d’autres ambitions), mais à l’OMPI. Depuis des mois, l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle est au cœur d’un vrai polar : accusations de corruption, dates de naissance falsifiées, dénonciations anonymes, descentes de police, plaintes pénales, luttes de clans féroces, retournements de situation invraisemblables s’enchaînent à un rythme d’enfer.

Lire la suite

30/04/2008

L'Ukraine 152e membre de l'OMC

Le 16 mai prochain, l’OMC comptera un nouveau membre, l’Ukraine.

Le 5 février dernier, le Conseil avait approuvé les conditions d’accession des 47 millions de consommateurs ukrainiens dans la Mecque du commerce mondial. Kiev les ayant acceptées, l’Ukraine deviendra donc le 152emembre de l’organisation. Les négociations avec la Russie, qui sont censées être à bout touchant depuis des années, sont en revanche toujours bloquées à cause des vetos américain et parfois européen.

De même, la reprise du cycle de Doha est toujours au point mort. On avait vaguement reparlé d’une conférence ministérielle à Genève ces dernières semaines. Mais l’espoir s’est à nouveau envolé. Les optimistes se consoleront en constatant que ça bouge du côté des bâtiments, malgré les efforts du conseiller administratif de la Ville de Genève Rémy Pagani, qui voudrait mettre définitivement l’organisation au vert… (GM)
 

15:06 Publié dans Economie, La chronique de Guy Mettan | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

29/04/2008

Questions islamiques sur le HCR

Le camp islamique n'est pas dépourvu de questions pertinentes: à quoi servent les 90 personnes du service de recherche du Haut-Commissariat alors qu'ils délèguent presque entièrement les travaux d'enquête à des consultants extérieurs? Et pourquoi, sur les 150 nouveaux postes que vous avez créés, n'y a-t-il que 11% de fonctionnaires d'Asie et d'Afrique au lieu des 16% promis ? Demandent-ils à la Haut-Commissaire Louise Arbour.

Heureusement, leur camp n’est pas épargné par les divisions internes. Par exemple sur l’esclavage et la demande de compensations financières pour ce «crime contre l’humanité», qui risque d’être l’un des grands thèmes de Durban. Ou sur la présidence du Conseil des Droits de l’Homme qui doit être élue en juin prochain et doit en principe revenir à un Africain, l’ambassadeur d’Egypte (un dur) étant aux prises avec un modéré (l’ambassadeur du Sénégal). (GM)